Ce qu’il faut savoir pour passer une journée de randonnée en toute sécurité.

Parce que j’ai passé tout l’été en montagne et que j’ai vu et entendu des trucs qui m’ont grandement attristé, je vais faire un petit article de prévention pour tout randonneur en herbe. Bien évidemment il te faudra de bonne chaussure de marche.

Dans ton sac à dos il te faudra :

  • Au moins 2 à 3 litres d’eau car tu ne peux pas toujours re-remplir ta gourde.
  • Des barres de céréales, des graines, de quoi manger.
  • Des vêtements chauds car en montagne le temps changent rapidement
  • De la crème solaire
  • Des lunettes de soleil
  • Un deuxième t-shirt (pour quand tu arrives au sommet)
  • Une trousse de secours ou au moins une couverture de survie.
  • Un bonnet et/ou une casquette (personnellement j’ai toujours les deux avec moi)

Pour faire ça bien, pense à laisser un 3ème t-shirt dans ta voiture pour quand tu reviens, parce qu’être au sec c’est toujours agréable. Laisse aussi une paire de tong parce que tes pieds te remercieront pour leur liberté.

Si tu décide de partir seul, il faut impérativement penser à prévenir quelqu’un, lui dire ou tu vas, à quel heure tu pars, combien de temps la randonnée doit durer et quand tu reviens à ta voiture. Cela peut paraître bête mais c’est une question de sécurité. Imaginons un instant que tu glisses et que tu sois inconscient quelque part. Si tu as prévenu quelqu’un (admettons ta maman ou alors un ami, parce que tu veux pas inquiéter ta mère.), la personne prévenue peut appeler les secours pour qu’il vienne voir si tu vas bien. Dans le cas contraire, tu peux mourir.

C’est arrivé à un gars (pis à pleins enfaite) qui était parti faire une randonnée dans la vallée de Chamonix, il n’était pas bien équipé, il a fait une chute. Les secours ne l’ont retrouvé que 4 jours après car ils ne savaient pas ou le chercher. C’est seulement grâce à google et la dernière géolocalisation de son portable qu’ils l’ont finalement retrouvés. Il était coincé dans une crevasse… C’est tragique, mais si cette personne avait prévenu quelqu’un elle aurait peut être pu être sauvé.

Il faut aussi penser que la montagne gagnera toujours, peut importe la météo. Savoir rester humble en montagne est à mon avis la meilleure façon de rentrer chez soi le soir. Si tu ne te sens pas capable de réaliser une randonnée, ce n’est pas grave car il faut te dire que tu es arrivé jusque là et c’est déjà bien. Lorsque tu te forces à finir un parcours alors que tu n’as plus la force ou le mental, tu ne mets pas en danger seulement ta vie, mais aussi celle des autres qui s’inquièteront pour toi. Tu mettras aussi en danger les secouristes qui viendront pour t’aider. Ne pas finir l’ascension d’une montagne ce n’est pas grave, car si tu ne la fini pas aujourd’hui, cela ne veut pas dire que tu ne la finira jamais.

Pour la sécurité de tous et pour la biodiversité du lieu, il faut que tu restes dans les sentiers. Quand tu coupes un chemin, tu peux faire tomber des pierres, de la terre, ce qui mettra les randonneurs que tu ne vois pas forcément en dessous en danger. Ce que je te dis là peut te paraître bête mais ce sont des choses auxquels on ne réfléchit pas toujours. C’est pareil lors d’une montée ou d’une descente. NE DOUBLE JAMAIS une personne si le chemin n’est pas fait pour c’est juste DANGEREUX (j’ai failli glisser dans des pierriers plus d’une fois à cause de gens trop pressé). Il te suffit juste de demander gentiment à la personne de te laisser passer en général avec un sourire et un bonjour ça se passe toujours bien 🙂

Lorsque tu as fini ton ascension et que tu entreprends ta descente, penses que qu’il faut toujours laisser la priorité aux gens qui montent, car souviens toi qu’il est plus difficile de reprendre son chemin à la montée.

J’espère que cet article préventif t’as été utile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + 5 =